Chaque année en France, 400 000 vélos sont volés à leur propriétaire. Ceci représente près de 1096 disparitions par jour et près de 46 vols par heure. Si le risque zéro n’existe pas, Acycles vous livre quelques conseils pour bien attacher votre vélo.

 

Les erreurs les plus fréquentes

 

Attacher son vélo repose sur quelques règles importantes et bien souvent, certaines sont omises ce qui facilite la tâche des voleurs.

-          Utiliser un antivol de mauvaise qualité

Quand on connait le prix d’un vélo, il est dommage de choisir un antivol entrée de gamme pour le protéger du vol. Plus votre antivol sera robuste plus il sera difficile de vous voler.

-          Ne pas attacher votre vélo à un point fixe

Ça semble évident et pourtant, cette simple erreur est à l’origine de 30% des vols de vélo sur le territoire français. Alors attachez votre vélo à un point fixe pour éviter qu’on n’emmène votre vélo et le point d’attache avec une grande simplicité.

-          Un lieu de parking inadapté

Si vous posez un laissez votre vélo dans un lieu peu fréquenté, sombre ou peu éclairé, vous augmentez le risque de le voir disparaître.

-          N’attacher que le cadre ou qu’une roue

L’idéal est aussi de disposer plusieurs cadenas sur votre vélo, parce qu’il est très rapide de partir avec les roues ou le cadre du vélo si seul un élément est attaché. En quelques secondes, seul l’élément attaché restera prisonnier du cadenas, le reste du vélo aura disparu.

 

Comment bien attacher votre vélo ?

 

Avant de l’attacher, pensez à choisir un antivol fiable et solide, comme les modèles d’antivol en U par exemple. Voici quelques règles à respecter pour réduire les risques :

-          Attachez votre vélo à un point fixe

Que ce soit un panneau de signalisation, un emplacement prévu à cet effet comme il en existe beaucoup en ville…, fixez toujours votre vélo sur un point qui ne peut être déplacé

-          Attachez la roue avant, la roue arrière, le cadre et la selle

Pour bien attacher votre vélo, il faut protéger chaque partie qui peut être démontée facilement : les roues, le cadre et la selle. Ceci implique qu’il vous faut au minimum deux antivols.

Le premier en U attache le cadre et une roue à un point fixe, le second plus long et souple attache l’autre roue, la selle et un point fixe.

Vous pouvez aussi en poser trois, on vous laisse adopter la stratégie que vous préférez pour protéger chacun des éléments de votre vélo.

-          Où attacher votre vélo ?

Dans l’idéal, pensez à choisir un lieu passant, adapté à la pose de votre vélo. Il ne faut pas le protéger que du vol mais aussi des chocs éventuels provoqués par un automobiliste qui manœuvre son véhicule.

De même, un lieu exposé à la lumière et sous le regard des caméras réduit les risques de vol.

Si vous pensez être à l’abri dans le local à vélo ou dans les parties communes de votre résidence, détrompez-vous ! C’est presque plus facile pour un voleur puisqu’une fois entré (porte mal fermé, entrée en même temps qu’une autre personne…), il a tout le temps de choisir son vélo et de ressortir avec ni vu ni connu.

 

 

Retenez que plus vous compliquez la tâche du voleur, plus vous allez le retarder ou le dissuader car les chances qu’il se fasse prendre augmentent. Si le risque zéro n’existe pas, quelques bonnes habitudes font la différence. Et vous, comment faites-vous pour attacher votre vélo et le protéger des voleurs ?