Le VTT comporte plusieurs disciplines qui ont chacune leurs spécificités. Ces différences impliquent l’utilisation d’un matériel et de protections différentes. Si le casque, les gants et les lunettes sont communes à toutes les disciplines du VTT, ce n’est pas le cas de tous les accessoires. Voyons ensemble comment choisir ses protections VTT en fonction de votre pratique.

 

Comment choisir ses protections VTT Trail / All Mountain

Le trail comme le All Mountain se pratiquent généralement sur des terrains accidentés et vallonnés. Le plus souvent, ces pratiques interviennent en montagne. Vos protections doivent donc être adaptées à votre environnement.

Pour ces pratiques, privilégiez des gants longs et des protections souples pour les coudes et les genoux. Leur souplesse écarte tout risque de gêne pendant votre pédalage.

En fonction du type de terrain, adaptez l’épaisseur et le type de mousses. Vous pourrez ainsi évoluer sur tous types de terrain, qu’il soit gras, sec ou rocailleux par exemple.

 

Choisir ses protections VTT Enduro

L’enduro est une alternance de descentes techniques et de montées. Cette alternance d’efforts variés impose l’utilisation de protections légères et respirantes.

Les genouillères et les coudières souples représentent le meilleur compromis pour une pratique Enduro. Toutefois, certains VTTistes préfèrent des protections rigides et les retirent pendant les phases de montée.

Pour le casque, il n’est désormais plus nécessaire de choisir entre protection et poids. En effet, certains constructeurs proposent des casques dotés de mentonnière amovible ou des modèles de casque intégraux plus légers et dotés d’aérations.

En enduro, certaines parties doivent aussi être protégées pour votre sécurité. On pense bien sûr à la colonne vertébrale, mais aussi au bassin, aux côtes ou au coccyx avec l’utilisation d’une protection dorsale et d’un sous-short. Privilégiez un modèle de protection adapté à votre pratique et à votre engagement.

 

Choisir ses protections VTT Descente

La descente est sans doute la discipline du VTT la plus risquée. En conséquence, les pilotes prennent plus de précautions pour se prémunir des chutes. D’autant plus que le poids de votre équipement est, cette fois, moins problématique que pour une pratique enduro.

Bien évidemment, les pilotes adeptes de VTT descente adoptent un casque intégral. Ils enfilent aussi un gilet de protection sur le thorax et une protection dorsale intégrée.

Un collier de protection cervicale est aussi une protection contre les entorses ou les fractures cervicales. Par contre, pensez à vérifier la compatibilité de votre dorsale et de cette protection cervicale. Pensez bien à vérifier dans les descriptions des fiches techniques de vos protections.

Les protections rigides pour vos coudes et genoux sont recommandées en VTT Descente. Vous pouvez aussi adopter des protections pour vos poignets. Vous trouverez des vestes qui intègrent  toutes ces protections et vous protègent efficacement.

Le haut du corps sécurisé, ne négligez pas pour autant le bas du corps. Et là, nous vous recommandons la totale : un sous-short de protection, des genouillères et des protège-tibias. Ceux qui sont équipés de pédales plates savent à quel point c'est douloureux un coup de pédale sur les tibias...

 

Équipé et protégé, vous êtes prêts à vous élancer mais le risque zéro n’existant pas, les conseils de bon sens et le respect des consignes de sécurité qui peuvent régir votre terrain de jeu sont toujours à respecter. En complément, n’oubliez pas de faire quelques vérifications avant une sortie sur votre vélo.