Avec l’approche de l’hiver, la baisse des températures et l’humidité qui arrivent, s’il y a bien une chose que l’on veut éviter, c’est de réparer une crevaison dans ces conditions. Rien de tel pour être malade ou se refroidir et gâcher votre plaisir de faire du vélo. Si le risque zéro n’existe pas, quelques bonnes pratiques permettent de limiter les crevaisons en vélo.

 

Vérifiez l’état de vos pneumatiques

 

Notre premier conseil est de vérifier régulièrement que vos pneumatiques sont en bon état. Contrôlez non seulement leur état d’usure mais recherchez aussi des anomalies :

  • trous sur la bande de roulement
  • hernies,
  • déformations
  • flancs abimés.
  • Etc.

 

Pour plus de détail, vous pouvez relire notre article comment savoir si un pneu est usé.

Si votre pneu est usé ou endommagé, le remplacer réduit le risque de crevaison.

 

Adoptez la bonne pression

 

La pression insuffisante de vos pneumatiques peut accroître le risque de crevaison. Le moindre trou ou obstacle franchi avec un pneu sous gonflé et c’est la crevaison pratiquement assurée.

Pensez que vos pneus se  dégonflent au fil du temps, vérifiez que la pression est adaptée avant chaque sortie. Dans le cas contraire, quelques coups de pompe et vous réduisez les risques de crevaison.

Une pression insuffisante de vos pneumatiques et vous augmentez le risque de crever. La jante va pincer la chambre à air dès que vous franchirez un trou ou un obstacle et provoquer une crevaison.

De même une pression trop importante peut provoquer une crevaison, choisissez donc la pression la plus adaptée.

Pour déterminez la pression idéale, de nombreux paramètres sont à prendre en compte :

  • Votre pratique
  • La section du pneu
  • La nature du terrain sur lequel vous allez évoluer
  • Votre poids
  • Les conditions météorologiques
  • Les préconisations indiquées du fabricant (pneu et/ou chambre à air).

 

Contrôlez votre fond de jante

 

De nombreuses roues ne possèdent plus de fond de jante, mais on en trouve encore la plupart du temps. Faute d’un fond de jante en bon état, votre chambre peut se retrouver percée par les têtes de rayon de vos roues.

Il protège un certain temps vos chambres à air puis comme tous les consommables, puis il s’use et il faut le remplacer.

Inspectez-le régulièrement et s’il est craquelé ou troué, changez-le pour limiter le risque de crevaison.

 

Avec ces quelques astuces et bonnes pratiques, vous allez limiter les crevaisons en vélo. Quelles sont vos petits trucs pour réduire le risque de crevaison lors de vos sorties vélo ?