L’hiver approche et on annone un froid record en Europe, pour continuer de pédaler, il faudra être bien équipés. De la tête au pied, on vous propose un guide pour vous équiper à bon escient et ne pas souffrir du froid lors de vos sorties. Vous pourrez continuer à prendre du plaisir sur votre vélo.

 

Quelle tenue pour les extrémités ?

 

C’est bien connu, le froid s’attrape par les extrémités, ce qui signifie que vous devez être particulièrement vigilants et bien les couvrir.

Par extrémité, en vélo, on pense aux mains, aux pieds et à la tête, ce sont donc sur ces trois parties de votre corps que vous vous focalisez dans un premier temps.

 

-          Les gants

Pour couvrir vos mains, pas de secret, les gants sont la solution ! Il en existe différentes tailles prévues pour différentes conditions météorologiques.

Notre conseil : ne vous arrêtez pas à une paire de gants d’hiver, l’idéal est de jongler avec trois paires différentes, l’une pour les conditions les moins froides. La seconde, intermédiaire, permet de faire face au froid mais ne suffit pas par grand froid. Enfin quand les conditions sont vraiment difficiles, une paire de gants adaptée à ces températures voire des sous gants en soie sont nécessaires.

Quoi qu’il en soit, privilégiez toujours la mobilité de vos doigts, ils ne doivent pas être comprimés et leur mouvement est possible. En effet, vous devez changer les vitesses et freiner, il faut être en mesure de le faire aussi avec vos gants.

 

-          Les couvre chaussures

Souvent négligées, les couvre chaussures protègent vos pieds de l’entrée du froid. Les matériaux utilisés permettent de garder vos pieds au chaud et de réduire l’emprise des températures négatives.

Adopter des couvre chaussures est une protection efficace qui est nécessaire par temps froid, ne sortez plus sans elles quand la température descend.

 

-          Le bonnet/bandeau thermique

Pour protéger votre tête du froid, il y a deux écoles : certains préfèrent un bonnet, d’autres un bandeau thermique qui couvre le front et les oreilles mais pas le sommet du crâne.

Si à une époque, le bandeau était choisi pour protéger du froid tout en portant un casque à l’inverse du bonnet, trop épais pour conserver le casque, ce n’est plus forcément le cas. En effet, désormais, les matériaux utilisés dans la conception des bonnets permettent le port du casque par-dessus. Vous desserrez un peu les sangles et modifier un peu les réglages de votre casque et le tour est joué.

 

Quelle tenue pour le haut du corps ?

 

-          La première couche

On vous parle souvent de l’importance de la première couche et à juste titre. Pour protéger pour le haut du corps, c’est la première épaisseur qui est la plus importante. Elle doit permettre de rester au sec et de conserver la chaleur. Si elle n’est pas adaptée à la pratique du vélo par temps froid, vous pourrez utiliser les meilleures tenues au-dessus, rien n’y fera. Il est donc important de privilégier un maillot de corps aéré et respirant.

De même, certaines tenues sont conçues pour éviter la remontée du maillot qui vous découvre le bas du dos et laisse le froid vous attaquer. Il existe aussi des renforts au niveau des manches pour éviter la remontée des manches en enfilant d’autres tenues par-dessus.

 

-          La seconde couche

Un maillot à manches longues superposé sur cette première couche permet la conservation de la chaleur. Choisissez-votre veste le pour ses propriétés isolantes et respirantes.

 

-          La couche extérieure

Par temps froid, la veste est thermique et vous protège de la pluie, du vent et des conditions hivernales. Elle peut donc être imperméable ou coupe-vent. Attention, imperméable ne veut pas dire étanche, il faut que votre veste soit respirante afin d’évacuer la transpiration.

Notre astuce : en hiver, la visibilité est plus réduite, il est donc important de choisir une couche extérieure dotée de bandes réfléchissantes. De même, privilégiez des couleurs vives pour être plus visible des autres utilisateurs de la route.

 

Quelle tenue pour le bas du corps ?

 

En hiver, le cuissard long est de sortie pour protéger vos jambes et vos articulations du froid. Un modèle équipé de bretelles ne glissera pas et les fixations sur les pieds éviteront qu’il ne remonte. Vous l’avez compris, en hiver, chaque petit détail est important pour conserver la chaleur.

Certains modèles sont également conçus pour s’adapter à la morphologie féminine.

 

Par contre, pour le choix de vos cuissards, il existe plusieurs sortes de peaux de chamois qui s’adaptent toutes les pratiques. Elles sont conçues en fonction de vos pratiques, de votre fréquence d’utilisation ou de la durée de vos séances.

Pour des sorties longues et fréquentes, les inserts en gel qui équipent les peaux de chamois sont un vrai atout.

 

 

Pour rester au chaud, protégez vos extrémités et observez le principe des trois couches pour le haut du corps : une première couche chaude et aérée pour évacuer la transpiration, une seconde couche qui permet la conservation de chaleur et l’évacuation de la transpiration et une couche extérieure protectrice et respirante qui vous protège des conditions météos et laisse la transpiration à l’extérieur.

Rester à l’abri du froid tout en laissant la transpiration s’évacuer est le bon réflexe pour pédaler par temps froid. Et vous comment procédez-vous pour vous protéger du froid pendant vos sorties hivernales ?