L'étape du jour du Tour de France est particulièrement atypique. Distance raccourcie, grille de départ, difficultés au rendez-vous,on vous explique tout sur l'étape du Tour la plus atypique.

 

Une grille de départ

 
Il est extrêmement rare dans une épreuve sur route de proposer aux coureurs une grille de départ. En effet, cette configuration est d'habitude réservée au cyclo-cross ou aux sports mécaniques tels que la formule 1 ou la moto GP.
 
Concrètement, une grille de départ a été tracée sur le goudron. Habituel en cyclo-cross, cette grille permet de définir l'ordre de départ des coureurs en fonction de leur classement général.
 
Les coureurs seront donc placés en fonction de leurs résultats précédents... Mais la encore l'organisateur du Tour de France a innové puisque les 10 premiers seront classés par ordre préférentiel mais pas dans une même ligne comme on a l'habitude de le voir. Ils seront placés façon moto GP.
Les coureurs suivants seront ensuite placés à 5 par ligne dans l'ordre du classement.
 
Pour en savoir plus retrouvez les explications en vidéo.
 
 

Une étape courte et exigeante

 
À première vue, une journée de 65 kilomètres est également atypique pour une étape du tour de France.
 
Mais sinon vous dit que les organisateurs ont placé 3 ascensions dans cette faible distance, on a la un programme intenses. À plus forte raison que les deux premières ascensions sont classées en premiere categorie et que l'arrivée au sommet donnera lieu a un col hors catégorie.
 
Voilà qui rend le programme très alléchant et qui promet beaucoup de spectacle.
 

Les infos en plus de cette étape du tout de France atypique

 
Pour faire face à une étape certes courte mais intense, les coureurs vont bien s'échauffer, comme c'est le cas avant un contre la montre. On s'attend à une bagarre intense et des le départ, il fait donc préparer l'organisme à cet effort très particulier et très exigeant.
 
Certains coureurs et directeurs sportifs s'élèvent contre ce type d'étape privilégiant le spectacle au détriment des principaux acteurs de l'épreuve que sont les coureurs.
 
Cette étape du tour est réservée à quelques spécialistes... D'abord, il faut être en forme pour donner le meilleur de soit même sur une étape nerveuse et difficile.
De plus, il faudra être bien classé au général. En effet, si la course part très vite, le coureur qui a perdu du temps au général et se retrouveal placé sur la grille de départ devra d'abord faire un effort pour se replacer avant de pouvoir disputer la course. Et aujourd'hui, chaque effort va compter... En espérant en plus que le bon coup ne sera pas parti entre temps.
 
Enfin les quelques sprinteurs rescapés sont inquiets et ils ont bien raison. Les délais risquent de ne pas être simple à atteindre. En effet, les délais sont calculés en pourcentage du temps du vainqueur, sur une étape courte, cela représente peu de temps. Les organisateurs ont ajoutés 25% de temps supplémentaire aux délais habituels, mais quoiqu'il en soit, il ne faudra pas trainer en route pour rejoindre la ligne d'arrivée dans les délais.